Faire abstraction

27 juillet 2014

Bonjour mes cotons,

j'ai essayé de faire abstraction de ma calculatrice sur le front pour te montrer un maquillage doux, simple et discret pour l'été.
D'ores et déjà tu dois bien savoir que je n'ai pas mis de fond de teint, et oui, l'été je n'y tient pas du tout, je préfère de la poudre même si on voit mes tâches (mais ça c'est un autre problème dont je te reparlerai très prochainement).








Tu te doutes bien que l'outil essentiel est le fard crème de chanel abstraction que j'ai mis en aplat sur toute la paupière mobile. Pour ne pas faire une démarcation trop nette, j'ai fondu gleam de mac un joli rose cuivré au fard précédent en remontant vers l'arcade. La base du maquillage étant ainsi faite, j'ai fait ma banane avec tête a tint de mac un caramel brun. Pour donner un soupçon de profondeur, utilisation d'un marron irisé ici satin taupe en coin externe. Pour illuminer et donner un peu plus de relief un ivoire pêche (vanilla) en coin interne et sous arcade.
Bien entendu on mêle toutes les couleurs on ne pose pas tout en aplat on est bien d'accord hein.
Un petit trait de liner, une base à cils et du mascara.


J'ai redessiner un tant soit peu mes sourcils avec le crayon marron clair de lancôme puis fixer avec un mascara transparent.



La base selon moi d'un maquillage réussi c'est les sourcils car cela fini le make up.




Concernant le teint, après avoir fait ma routine, j'ai utilisé la touche éclat d'yves saint laurent pour cacher un peu les cernes. J'ai ensuite poudré le tout, effectué un léger contourning avec ma poudre soleil de la même marque. Le blush a été posé en triangle sur mes joue afin de ne pas accentuer mes pommettes. Un soupçon de terracotta de guerlain afin de flouter le tout et mon ral chanel.



Tu auras bien compris que ce maquillage n'a pas vocation d'être correctif oui j'ai des cernes et des tâches mais je suis comme ça et je l'assume.

Acceptons nous comme nous sommes !!!!!
Bisous



Enregistrer un commentaire

Mon instagram

© Orelol. Design by Fearne.